Ufo-logic Index du Forum

Ufo-logic
Forum d'étude pragmatique du phénomène OVNI, des météorites et d'autres phénomènes insolites

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Suppositoire volant !

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Ufo-logic Index du Forum -> METEORITES -> TEMOIGNAGES ET IDENTIFICATIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 25/10/2007 19:27:27    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Bonjour,
Voici un premier témoignage : Mr. Green

Suppositoire volant…

Ou lorsqu’un astronome amateur se fait piéger !
Veryrien sur Lac (74) en novembre 1972 vers 22 heures !
Richard M… astronome amateur se trouve sur le balcon de sa fenêtre. Il a 23 ans et est étudiant en maîtrise physique. Il porte des lunettes pour cause de myopie (4/10 œil droit et 1/10 œil gauche).
Le temps est beau d’après ses souvenirs et un vent du nord soufflait dans un ciel exempt de nuages. Occupé à ses observations astronomiques, il eut l’attention attirée par un curieux objet surgissant au zénith. L’étrange « chose » ressemble à une « planche de natation » et se trouve sur une trajectoire rectiligne.

Richard note une altitude moyenne et une taille remarquable : 30’ d’arc ( ce qui équivaut à la taille de la Lune !!!). Une lumière fade, orange, recouvrait l’engin.
L’objet décrit sous la forme d’un « suppositoire » ou d’une « planche de natation » était donc orange avec des contours nets et semblant rigide.

Il traversait le ciel à grande vitesse se dirigeant vers le sud-ouest. Le comportement observable faisait penser à un planeur. L’observation durera entre cinq et dix secondes.
Aucun changement de couleur, de forme ou de trajectoire. Aucun bruit perceptible, aucune présence de traînée. Fugace, cette apparition a marqué notre témoin.

Le témoin est donc étudiant en physique. Il s’agit donc d’une personne en qui nous pouvons accorder un certain crédit sur le plan du témoignage. En outre, il est astronome amateur. Ce qui confère un état de confiance accru ! Il ne peut confondre un simple avion ou même un bolide ! D’ailleurs il ne manqua pas de nous le faire remarquer. Cette observation l’a singulièrement marqué, même s’il avoue ne pas croire aux ovnis. Aucun intérêt manifeste ne marque ce personnage face à ces mystérieux engins insolites.
La forme de l’objet est désormais classique en soi. Nous avons maintes fois vue cela aux travers de nombres de témoignages.
Le Lac d’Annecy se trouve à proximité de l’endroit d’où Richard a fait l’observation. Aucun autre témoin cependant. Mais il est vrai que nous cherchons ici des personnes ayant observer un phénomène extraordinaire dans le sens ufologique du terme. Point d’observateurs d’un « misérable » bolide de passage ! Car il s’agit bien de cela ici. La taille est ,bien entendue et comme souvent, bien subjective. Il n’empêche qu’au regard de la particularité de notre témoin (astronome amateur) nous aurions put nous contenter du témoignage brut et ne pas chercher à comprendre l’objet ainsi décrit.
La taille (semble-t-il imposante, mais pas autant que préciser), la trajectoire rectiligne, l’altitude (moyenne) et surtout la vitesse, en fait un objet comportant nombres d’accointances avec un bolide de passage. Flirtant avec l’extrême limite des couches atmosphériques, un éloignement certain par rapport à notre observateur, et voilà notre méprise avec une absence de traînée qui, soyons-en certain, ne manqua pas de se produire sur le restant de trajectoire.
Le fait que Richard n’identifie pas cela n’implique en rien une méconnaissance en astronomie, mais simplement une surprise de taille à la vue de cet engin traversant le ciel de la Haute
Savoie, une fugacité ne permettant pas à ses repères d’entrer en fonction.


A la suite de notre enquête, il convenut à cette hypothèse avec une dose de soulagement frisant une certaine gène, ce à quoi nous lui avons répliqué qu’il s’agissait d’un état relativement constant dans nos recherches.

Marius (à suivre) et toc !
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/10/2007 19:27:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
zeke
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 92

MessagePosté le: 25/10/2007 19:48:29    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Citation:
Le témoin est donc étudiant en physique. Il s’agit donc d’une personne en qui nous pouvons accorder un certain crédit sur le plan du témoignage


c pas

En quoi le fait qu'il soit étudiant en physique donne "un certain crédit sur le plan du témoignage" ??
Revenir en haut
louxor2
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2007
Messages: 1 281
Localisation: K- Pax

MessagePosté le: 25/10/2007 22:05:00    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Shocked Intéressante observation,mais de nos jour on en verra moins cest sur!!!! Rolling Eyesa mon avis il avais mal a l'oeil se brave homme,et le supositoire lui a glissé des doigts et hop dans l'oeil!!!! Mr. Green je plaisante bien sur Wink
Revenir en haut
ufo-logic
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 343

MessagePosté le: 26/10/2007 04:31:46    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Je suppose que Marius voulait dire que pour lui (ou les enquêteurs ?) un étudiant en physique (dite dure par opposition aux sciences dites molles), est formé à constater les faits par rapport à quelqu'un qui ne serait pas familier de la rigueur des sciences dites dures ?
Ce pré supposé de la "qualité" de l'observateur, Marius le démontre ici et l'exprime clairement, est effectivement une erreur dans l'approche d'un témoignage.
Ce que nous constatons actuellement (n'oublions pas que le cas ici présenté par Marius date de 1974) c'est que la "bonne" qualité du témoin reste encore pour certains un argument de poids pour gratifier une observation d'insolite. Or, quelque soit le témoin et son cursus ou son absence de cursus, sans la donnée taille de ce qui est observé, il n'est pas possible de connaître sa distance par rapport à l'observateur. Et inversement.
NEMROD34 avait fait une excellent remarque à propos d'un cas qui avait été identifié. Il se disait curieux de connaître la taille estimée de l'objet par les observateurs, il me semble.
Ce serait peut être intéressant que les passionnés qui sont ici, recherchent des exemples d'observations qui ont été expliquées ensuite prosaïquement, où les témoins ont donné des estimations de tailles ou de distances avant l'explication à leurs observations ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
L'ufologie n'est pas une science, ce vocable est impropre à ce qui n'est qu'une recherche du mythe ou de la réalité de la soucoupe volante.
Revenir en haut
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 26/10/2007 05:14:48    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Bonjour,
Zeke :

Citation:
En quoi le fait qu'il soit étudiant en physique donne "un certain crédit sur le plan du témoignage" ??


Bonne remarque Zeke. Dommage qu'Ufo-logic m'ait un peu grillé sur le coup. Mad Il est dit : (souligné dans la paragraphe et mis en gras ce qui nous paraissait important à l'époque) Cool

Citation:
Le témoin est donc étudiant en physique. Il s’agit donc d’une personne en qui nous pouvons accorder un certain crédit sur le plan du témoignage. En outre, il est astronome amateur. Ce qui confère un état de confiance accru ! Il ne peut confondre un simple avion ou même un bolide ! D’ailleurs il ne manqua pas de nous le faire remarquer.


Il est (était) légitime (à l'époque) de penser qu'un astronome amateur, étudiant en physique de surcroit donne (nait) un certain crédit à l'observation. Il est (était) récurrent de lire "Témoin de bonne foi", ce qui est vrai la plupart du temps (et heureusement), mais n'amène aucun crédit supplémentaire au témoignage. Wink

Marius
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
louxor2
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2007
Messages: 1 281
Localisation: K- Pax

MessagePosté le: 26/10/2007 09:00:12    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Wink y ont du bol ces E-T qu'on ne se méfie pas autant que ca...sinon y aurait affaire plus souvent a nos avions de chasses,mais bon maintenant ils sont tout de même plus discrets dans nos ciel trés (surveillé) Shocked
Revenir en haut
ufo-logic
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 343

MessagePosté le: 26/10/2007 10:54:23    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Certes Louxor,

Le brevet de dispositif de détection d'objets mobiles tels qu'avions et utilisant des ondes radio électriques produites par un magnétron date de juillet 1934 (CGTSF) alors notre ciel est très surveillé et depuis bien longtemps, (1935-36), je suis d'accord.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
L'ufologie n'est pas une science, ce vocable est impropre à ce qui n'est qu'une recherche du mythe ou de la réalité de la soucoupe volante.
Revenir en haut
louxor2
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 07 Oct 2007
Messages: 1 281
Localisation: K- Pax

MessagePosté le: 26/10/2007 11:44:53    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

ufo-logic a écrit:
Certes Louxor,

Le brevet de dispositif de détection d'objets mobiles tels qu'avions et utilisant des ondes radio électriques produites par un magnétron date de juillet 1934 (CGTSF) alors notre ciel est très surveillé et depuis bien longtemps, (1935-36), je suis d'accord.

Shocked oui mais jespére que nos radars on tout de même évolués depuis cette date de 1934,et pourquoi n'arrive t-ils pas a détecter des vagues d'ovnis comme la vague belge et la vague francaise...cest quoi qui coince dans notre fameuse détection...et peut t-on être sceptique sur s.e.t.i et l'incroyable silence par rapport aux observations mêmes si cest pas les mêmes recherches bien sûr,je ne sait pas mais il y a une telle évidence contradictoire dans l'ufologie que ca deviens paranoïac chez moi ,que l'ufologie est une véritable foire tout azimuts sans vraiment de reel concertations sérieuses.
Revenir en haut
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 26/10/2007 18:55:52    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

D'autres témoignages Wink

Alerte ! Météorite dans le ciel varois…

C’est suite à une enquête menée auprès d’un témoin d’Ollioules (Var) que nous avons appris que la brigade de Gendarmerie avait enregistré un PV d’observation Ovni sous le numéro 146 en date du 26 février 1978. Ce document fait état d’un objet volant non identifié vu au-dessus du « Gros Cerveau » (colline dominant la région d’Ollioules) et observé par M A… et sa femme, résidant à St Anne d’Evenos.
Nous avions convenu avec la Gendarmerie qu’un double de notre enquête leur serait alors fourni, chose faite ! Afin de présenter un dossier suivi et homogène, nous opérerons sans s’occuper des dates des différentes enquêtes. Plusieurs témoins furent identifiés pour ce cas.

Les témoins de Châteauvallon (Toulon).

Les faits se déroulèrent le 15 février 1978 entre 06 : 45 et 07 : 00 du matin. Nos deux témoins, M. B…, garde fédéral et M A…, garde à Châteauvallon, se trouvaient en contrebas d’une carrière, dans une petite clairière. M. B… nous raconte le premier ce qu’il observa alors :

« Nous avons vu une boule avec une traînée, passer entre les deux montagnes. Je connais bien l’endroit et j’ai même pris un repère pour pouvoir calculer la hauteur exacte du phénomène. Moi je peux dire où il est passé, à la verticale d’Esparron. C’était un truc lumineux. Etait-ce un bolide ? Un truc lumineux avec une grande traînée.
Je crois que le phénomène était de couleur blanchâtre, très blanc et il allait rapidement. La traînée que nous avons pu observer devait être au moins dix à quinze fois plus longue que le diamètre apparent de la boule. Il est venu du Sud et se dirigeait vers le nord. »


D’après les dires de ce témoin, le phénomène était relativement bas et ses contours parfaitement nets. Il estime le diamètre apparent à une pièce de cinquante centimes (de francs). La boule pouvant être légèrement ovalisée (notons cette remarque). Il compare son objet à un bolide dans sa façon de se montrer à ses yeux. Il ne remarqua aucun hublot ou autre sur le corps de l’objet.
La traînée longue d’environ dix à quinze fois le diamètre du phénomène était détachée du corps de la boule. La trajectoire lui est apparut parfaitement rectiligne, mais nous avons pu constater en visitant les lieux qu’il était fort mal placé pour une telle affirmation. L’objet est apparu selon un angle de 60° par rapport à un pin situé face à lui. M. B… n’a pas remarqué non plus de présence de flammèches ou similaires. Il pense que : « C’était comme un flottement dans l’air sur la boule ». Nous ne manquons pas de noter cette nouvelle remarque. Nous sommes enclins à penser que la forme ovalisée enregistrée de manière fugace par notre témoin provient de la vitesse qualifiée "d’incroyable" du phénomène.

Son collègue interrogé à part nous raconte quant à lui :

« Il pouvait être environ 05 : 30 du matin, j’étais avec M. B… , nous effectuons le même métier. Nous étions en contrebas de la carrière, et là, dans la petite clairière nous avons vu surgir, du pylône électrique, une sorte de boule de feu imposante, assez basse dans le ciel. Elle était rouge jaunâtre avec une sorte de traînée derrière elle. Elle a disparut vers St Anne d’Evenos. D’après moi, la traînée était de même couleur, peut-être un peu plus pâle que la boule. On voyait que ce n’était pas quelque chose de solide, pas comme la boule.
L’ensemble a suivi une trajectoire semblant monter légèrement, et, c’est drôle, car on aurait dit que l’on regardait aux travers d’hublots dans l’eau ! »




Le témoin sur les lieux.



Nous avons pu constater que se second témoin possédait une bonne acuité visuelle. Il note une hauteur semblable à celle de M B… mais à l’aide d’autres repères. (un pin pour l’un et le pylône électrique pour l’autre). La trajectoire montante est là aussi impossible à appréhender, comme ce fut le cas avec notre premier témoin, l’angle de vision est beaucoup trop court.
L’allusion à quelque chose vu au travers de hublots dans l’eau nous laisse à penser a un effet de chaleur.
Toujours selon ses propres souvenirs, M. A… nous indique que seule la boule paraissait solide et que la traînée est dût à la grande vitesse de cette « chose là ! ».
Si M A… fixe l’heure aux alentours de 05 :30, son collègue nous indique 06 : 45 / 07 : 00 !
Le phénomène est blanc pour l’un et rouge jaune pour l’autre. Si le premier ne se souvient plus très bien de la couleur précise, le second est certain de la sienne. Quand à la durée de l’observation, elle oscille entre 4 et 10 secondes de l’un à l’autre.
Nous ne pensons pas y voir contradictions volontaires ici mais plutôt une mauvaise mémoire du à la fugacité du phénomène. Ce simple fait nous interpelle bougrement sur les cas plus importants avec plusieurs témoins….

A suivre… (Les témoins de St Anne d'Evenos)

Marius Wink
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
Cortex
Membre d"honneur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 825

MessagePosté le: 26/10/2007 19:39:10    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

louxor2 a écrit:
Shocked oui mais jespére que nos radars on tout de même évolués depuis cette date de 1934,et pourquoi n'arrive t-ils pas a détecter des vagues d'ovnis comme la vague belge et la vague francaise...cest quoi qui coince dans notre fameuse détection...


C'est justement parce qu'ils ont évolué que les radars ne détectent plus les OVNI ! Mr. Green

Je m'explique.

Dans les années 50 et 60, alors que le radar était une technologie récente et encore incomplètement maîtrisée, les OVNI radar étaient nombreux. Aujourd'hui, alors que le fonctionnement des radars et les artefacts (les "bugs" si tu préfères) qu'ils peuvent engendrer sont beaucoup mieux connus, il n'y a presque plus d'OVNI radar.

Hasard ? Je ne pense pas ! Wink
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Raptor Jesus : he went extinct for your sins.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 26/10/2007 20:13:28    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

éh oui,
y'a pas mal de croyance aussi au sujet de nos alliées "les machines". C'est intéressant cet aspect. (et vaste)

---

Merci Marius de cette chronique.

Smile
(désolé je n'ai plus mon smiley souriant)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 27/10/2007 07:18:57    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Bonjour,

Cortex
Citation:
Dans les années 50 et 60, alors que le radar était une technologie récente et encore incomplètement maîtrisée, les OVNI radar étaient nombreux. Aujourd'hui, alors que le fonctionnement des radars et les artefacts (les "bugs" si tu préfères) qu'ils peuvent engendrer sont beaucoup mieux connus, il n'y a presque plus d'OVNI radar.


J'ai, dans mes archives de presse, un article de 1954 (un peu long) parlant de cela (entre autre !). Je fais le poster dans "Archives de Presse" prochainement. et toc !
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
meteore
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2005
Messages: 968

MessagePosté le: 27/10/2007 13:20:09    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Merci Marius, enquêtes intéressantes


Citation:
Il ne peut confondre un simple avion ou même un bolide !


En effet, à partir d'une certaine hauteur dans le ciel : on peut affirmer qu'on se trompe plus facilement la nuit de loin que le jour de près, quoique… ?


Météore Wink
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Qui cherche trouve, le tout est de savoir quoi !
Revenir en haut
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 27/10/2007 13:28:02    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Yep ça me fait penser :
J'ais vus l'autre soir un reportage sur le crash en avion de Kennedy junior.
Il y avait un syndrome dont je n'ais pas retenus le nom, où le pilote même expérimenté, confond haut et bas.
Ca se passe en absence de repères, le cerveau confond tout et le pilote ne sait plus s'orienter dans l'espace.
Quelqu'un aurait des infos précises sur ça ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
Rosetta
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 1 397

MessagePosté le: 28/10/2007 07:09:53    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Bonjour Nemrod34,

Tu (re)trouveras toutes les infos ici : http://aviation-fr.info/medecine/medecine.php Smile

et un autre lien intéressant sur le même sujet : http://www.medsyn.fr/perso/g.perrin/aero/plus/altitude.htm
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
L'abus d'ovni peut être dangereux pour la santé mentale.
Revenir en haut
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 28/10/2007 08:18:42    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Voilà exactement ça:

11) Les illusions sensorielles
La cause vraisemblable de la mort du fils Kennedy récemment.
Notre cerveau dispose de plusieurs moyens pour connaître la position du corps par rapport à la verticale et l'horizontale. Ces moyens donnent d'excellents résultats si ils sont mis en œuvres simultanément. Si l'un d'eux manque ou si les informations qu'ils envoient sont antagonistes, les problèmes surviennent.

Comment le cerveau connaît-il notre position dans l'espace?
Il existe plusieurs sources d'information: la vue et l'oreille interne sont les principaux aidés par les sensations physiques issues de récepteurs situés dans les muscles et les tendons.

Le centre de l'équilibre est l'oreille interne. On y trouve 3 gyromètres et trois accéléromètres naturels, chacun étant calé sur un axe différent, les trois dimensions sont ainsi couvertes. Il s'agit des canaux semi-circulaires. Leur rôle est de fournir des informations sur la verticale apparente et les accélérations angulaires subies par la tête.
Une explication détaillée est donnée ici:
http://francenm.alias.domicile.fr/xenope/article.php3?id_article=32

Le problème est que la verticale élaborée ainsi est une verticale apparente puisqu'elle se résume à la somme des accélérations auxquelles l'organisme est soumis. En vol cette somme n'est pas verticale en permanence. En virage cette verticale apparente reste perpendiculaire au plan des ailes.
En vol à vue, la vision des repères extérieurs informe le cerveau de cette erreur. Le problème survient quand ces références extérieures ne sont plus visibles (vol en nuage, nuit sans lune etc…).
Reste la possibilité qu'a l'oreille interne de mesurer les rotations de la tête et d'informer le cerveau que l'avion s'est incliné. Ce système a ses limites également: il n'est pas sensible aux faibles accélérations angulaires et ne détectera rien de trop progressif.

Exemple: si un avion est en palier en ligne droite et qu'il pénètre un nuage et si l'avion s'incline tout doucement, l'oreille interne ne détectera pas cette prise d'inclinaison car trop lente. La verticale apparente s'incline également confortant le cerveau dans son interprétation de la situation pour laquelle il n'a détecté aucun changement. La vue est inutile et ne fournit pas d'informations étant donné que l'avion évolue dans un nuage. Le pilote a la sensation d'être en palier à inclinaison nulle alors qu'il est incliné et qu'il tourne, s'inclinant de plus en plus…. Si en regardant ses instruments il réalise le problème, il va corriger en annulant l'inclinaison. Cette variation assez vive de l'inclinaison va être prise en compte par l'oreille interne et transmise au cerveau qui, lui, considère qu'il part d'une inclinaison nulle et va interpréter cette variation d'inclinaison comme une mise en virage du côté opposé. L'avion remis en ligne droite à inclinaison nulle par son pilote, ce dernier aura néanmoins la sensation d'être incliné de l'autre côté. Il s'agit d'une illusion sensorielle classique à laquelle sont soumis les pilotes qui volent en conditions de visibilité nulle.
Très rapidement, le cerveau sera totalement désorienté et la position dans l'espace qu'il élaborera sera totalement fausse sans qu'il n'existe aucun moyen pour lui de connaître la réalité puisque qu'aucun recalage visuel n'est disponible.

Si le pilote considère que ses sensations sont justes il tentera de rétablir une situation qui coïncide avec ses sensations et perdra le contrôle de l'avion. Il est très difficile de croire ses instruments au contraire de ses propres sensations qui depuis notre naissance, n'ont jamais été prises en défaut et que l'on considère en temps que terriens comme absolues et justes. Seul un entraînement poussé permet d'acquérir la compétence nécessaire pour être capable de piloter en ne faisant référence qu'aux seules indications instrumentales.
Même en sachant qu'il est IMPOSSIBLE pour le cerveau de connaître la réalité et donc même en étant conscient qu'en cas de panne d'instruments, les sensations ressenties seront fausses et qu'il vaut mieux à tout prendre croire ses instruments, il est pénible et très difficile de maîtriser le vol sans visibilité y compris pour un pilote expérimenté surtout au début. De nombreux accidents y trouvent leur origine.

Une expérience récente faite au USA a montré qu'un pilote non qualifié aux instruments, qui perd ses références visuelles extérieures, bien que volant dans un avion équipé pour voler sans visibilité, perd le contrôle de son avion en moyenne en moins de 2 mn 30sec car il lui est trop pénible, sans entraînement, de croire ses instruments à contrario de ses sensations.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 28/10/2007 09:31:03    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Bonjour,
Suite de notre petite affaire Wink

Les témoins de St Anne d’Evenos.

Toujours ce jour du 15 février 1978 aux environs de 06 : 45 !
M. X… revient de la ville avec son pain et son journal, une vieille habitude. Il monte les marches de son escalier lui permettant d’accéder à sa terrasse, tout en jetant un œil machinal sur le ciel. C’est à cet instant précis qu’en direction du Gros-Cerveau qu’il remarque un objet singulier surgissant rapidement de derrière cette colline dominant la région. L’objet vient du sud-est et sera décrit ainsi :

« C’était un objet de forme allongée, un peu comme un cigare mais plus long. Et avec une traînée de couleur rouge en forme d’entonnoir ne laissant aucune trace. Vous savez, les avions laissent des traces nettes et blanchâtres de fumée de condensation ou des sortes de chapelets, mais là, rien ! C’était net, aucune trace.
L’objet était rouge, un peu orange même. L’avant semblant plus effilé que l’arrière. Personnellement je crus voir des hublots. Combien ? Je n’en sais rien. C’était noir et entre les hublots, c’était un peu rouge orangée. Il allait très vite vers le nord-est. Les contours étaient très nets. En quelques secondes il disparut vers le Castellet. »





Nous avons longuement discuté avec le témoin sur les lieux mêmes de l’apparition. Ce dernier est instituteur. Nous ne pouvons avancer de mesure de distances ou de diamètre, même de manière approximative, sans risque d’erreur pouvant être considérable. Pour l’altitude , en revanche, nous avons un repère imparable, la colline du Gros-Cerveau ! Ce qui nous donne un angle angulaire compris entre 40 et 45°. Ce qui permit au phénomène de "raser visuellement la plupart des collines des environs se retrouvant sous sa trajectoire, nous confia le témoin. ». Il estime par ailleurs une altitude d’environ 400 mètres, ce qui est impossible à déterminer ne connaissant pas la distance séparant le témoin à l’objet. M. X… nous apprends par ailleurs que la traînée ne possédait ni crépitation, ni scintillement et que l’objet avait une trajectoire rectiligne. L’objet lui-même semblant « glisser sur l’air » (terme similaire avec ceux de nos deux premiers témoins) à une vitesse fantastique. Sa forme ainsi vu rappelant un ballon de rugby, en plus mince et en plus allongée.
La traînée avait une forme peu caractéristique d’entonnoir, s’évasant vers l’arrière et s’arrêtant dans l’espace.




Ce curieux objet aura donc survolé plusieurs villes de cette région de l’ouest varois et notamment le Beausset ou la gendarmerie n’aura enregistré rien de particulier (vérification faite), le village du Castellet se trouvant sur sa trajectoire etc…Il sera vu également de Draguignan dans le haut Var, du Luc ou encore du Plan de la Loube pour finir vers La Ciotat dans les Bouches du Rhône.

Nous apprenons aussi que le témoin a été approché par la SVEPS pour le recueil de son témoignage mais que sous forme téléphonique et par l’envoi d’un questionnaire type. La revue Approche n° 17 en page 3.


Conclusion :

Contrairement aux déclarations de nos précédents témoins, l’objet ne suivra pas une trajectoire nord-sud mais un sud-ouest vers nord-est ce qui pourrait passer pour un revirement considérable en peu de temps pour un bolide. Mais nous avons vu qu’estimer une trajectoire sur un angle de vision très court est impossible. Nous préférons indiquer cela en terme d’azimut, ce qui est plus réel.
In situ cela nous donne :
- 60° (ENE) vers 110° (ESE) pour nos deux premiers témoins, regardant vers l’Est.
- 310° (NO) vers 350° (NON) pour notre instituteur, regardant vers le NO.
Exprimer ainsi, ses mesures plus fiables, nous permettent de rester bel et bien dans la trajectoire visuelle des uns et des autres. N’est pas nos témoins de Toulon qui indiquèrent que l’objet se dirigeait vers St Anne d’Evenos ? Si besoin était, une simple carte nous montrerait que l’objet provenait de la direction de Toulon mais avec un angle de vision différent pour notre témoin de St Anne d’Evenos, soit plus de face…Or, cette fois des hublots seront visibles ! La forme de l’objet évolue aussi même si la couleur reste la même. Nous avons donc le même objet.

De source plus informée nous savons d’or et déjà qu’aucun lancement de missile n’a été effectué ce jour précis. Certain détails révélateur d’une quasi-probable identification nous indique la présence d’un bolide exceptionnel. Les effets de chaleur traduit et décrit par nos témoins : « Comme un frottement dans l’air » ou bien « une boule légèrement ovalisée », puis "Quelque chose vue sous l’eau »…Ajoutons la traînée et la forme générale !

Quand aux hublots observés par notre témoin instituteur, nous trouvons notre explication dans un fait évident : notre bolide finissant sa course (dernière observation connue à la Ciotat) et que la chaleur n’étant plus si uniforme que sur l’ensemble du corps du phénomène donne cette impression déjà décrit par ailleurs dans d’autres témoignages d’observation de bolide exceptionnel. Ce fut le cas lors d’une autre rentrée le 21 février de cette même année.
N’oublions pas cette vitesse notée comme fantastique par nos divers témoins. Si le point radiant concernant l’apparition de ce bolide reste inconnue, nous pouvons cependant parfaitement suivre sa trajectoire général qui semblait suivre un axe N-S.
Notre conclusion fit l’objet d’une lettre adressée à la Gendarmerie d’Ollioules et d’un communiqué de presse local.
Une dernière note pour les amateurs de coïncidences : ce curieux bolide nous rappelle étrangement celui qui traversa le ciel de cette même région en 1954…


Marius bolide
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 22/03/2009 17:48:59    Sujet du message: Suppositoire volant ! Répondre en citant

Suite ici : http://sceptic-ovni.forumactif.com/meteorites-f16/suppositoire-volant-t233-…
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/11/2017 01:11:32    Sujet du message: Suppositoire volant !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Ufo-logic Index du Forum -> METEORITES -> TEMOIGNAGES ET IDENTIFICATIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com