Ufo-logic Index du Forum

Ufo-logic
Forum d'étude pragmatique du phénomène OVNI, des météorites et d'autres phénomènes insolites

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Devinez qui est de retour !
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ufo-logic Index du Forum -> LES PERLES DE L'UFOLOGIE -> HUMOUR
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 23/10/2007 11:53:38    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Un gourou de caniveau est de retour, devinez qui :
Citation:
En effet, les implications du temps tridimensionnel sont incalculables et nous ne faisons, ici, que les effleurer, histoire de donner un avant-goût dont, j'imagine, de bien plus compétents et doués que moi sauront tirer parti.

S'agissant des preuves et des signes, j'en ai donnés quelques-uns en fin d'article en faisant référence aux trous noirs, aux accélérateurs de particules et aux énigmes quantiques. Notre difficulté aujourd'hui est que nous sommes limités, si j'ai bonne mémoire, à une échelle temporelle de 10-15 seconde dans l'observation de l'infiniment petit ( on attend l'élaboration de faisceaux laser à 10-18 seconde ), et encore interprétons-nous déjà ce que nous "voyons" sans avoir de certitudes quant à la pertinence de l'interprétation. Nous savons que le temps de Planck ( 10-43 seconde ) est une déduction mathématique. Nous n'en sommes donc qu'à mi-parcours, si je puis dire.

La difficulté d'interprétation de la gravitation dans l'infiment petit, sur la base de la relativité générale, vient de ce que les échelles sont très différentes à la fois en termes de "distance" et de nombres d'atomes.
L'écart d'échelle entre la gravitation et les autres interactions ( 1040 plus élévée pour l'interaction forte ) nous surprend et pose problème. Si, comme je le suppose, la réduction de distance entre noyau et niveaux électroniques est bien génératrice de gravitation, nous sommes, jusqu'à plus ample informé, incapables de mesurer cet écart dans nos expériences quantiques puisqu'il nous est difficile à la fois de provoquer cette "compression" ( diminution des distances électroniques ) et mesurer cet écart gravitationnel du fait de la méthode explosive utilisée (faisceau laser haute énergie bombardant un atome ). Nous n'avons ni les moyens ni le temps de le faire ( phénomène trop rapide ). Néanmoins, selon certains, nous devrions pouvoir vérifier ou non, avec le futur LHC du Cern ( 2007 ) si des mini-trous noirs jaillissent dans certaines conditions. A mon sens, il serait fécond de se pencher sur la théorie du Dr Ning Lee de l'UAH ( Alabama ) indiquant l'apparition de phénomènes anti-gravitationnels dans les champs électromagnétriques tournants, dont l'expérience, certes controversée, du Dr Podkletnov donne un aperçu ( perte de 2 % de la masse des "objets" se trouvant au-dessus d'un rotor produisant un champ tournant ). En fait, pour moi, l'antigravitation est un différentiel de gravitation comparativement à la masse ( nombre d'atomes ) mise en jeu, et non pas une force "opposée". D'ailleurs, que signifierait une anti-courbure de l'espace-temps ?

La Mécanique Quantique nous sert la preuve intuitive ( expression antinomique mais tellement utilisée en MQ ) de l'existence de quantas de temps "non apparents" ( supposés être dans de très hautes densités de temps ) sur un plateau. En effet, toute la MQ est construite sur un principe basique : les fonctions d'état assignent aux particules des états discrets ( spin, charge et masse ), c'est-à-dire des bonds d'état. C'est la définition même des états quantiques. Quelqu'un a-t-il jamais expliqué ces discontinuités ? Non, on se contente de constater. Que se passe-t-il entre deux états quantiques qui, par la même occasion induisent des modifications spatiales ? Personne n'en sait rien ! Je subbodore que là se trouve la dématérialisation de la matière, instantanée certes, mais dématérialisation tout de même.

Lorsqu'on rapproche cette apparente "absurdité" et notre incapacité temporaire ( espérons-le ) de "voir" en-deçà de 10-15 seconde ( à convertir en longueur d'onde ), on peut élégamment en déduire que la matière DEVIENT INVISIBLE car elle se dématérialise, tandis que la nature ondulatoire de la matière maintient la "mémoire" des propriétés particulaires ( théorie des supercordes et inséparabilité des particules ). Nous verrons plus loin comment la cohérence des structures atomiques est conservée même en cas de dématérialisation.

D'où l'idée, dans les ovnis, du passage du corps vers l'onde une fois atteinte une certaine vitesse d'écoulement du temps à la périphérie du rotor ! L'émission de la fréquence de rupture que j'évoquais dans mon article précédent, décrivant l'accès à l'invisibilité, c'est-à-dire à la dématérialisation, serait la clé qu'il nous manque. Il faut noter que, pour moi, l'invisibilité, tout comme la lumière, ne signifie pas que la matière ait totalement disparue mais qu'elle ait perdu sa masse, et, qu'en conséquence, il n'y a pas d'inertie qui empêcherait des vitesses élevées.
Cette fréquence de rupture devrait se situer, avec l'énergie nécessaire, un peu en-dessous ( en terme de longueur d'onde ) du seuil de "visibilité" actuel, à savoir, converti en fréquence, aux alentours de 100 000 gigahertz comme nous allons le voir. Il est intéressant de noter que la lumière, dont la fréquence se situe entre 4 et 7,5 1014 hz, se trouve être à la limite de ce que nous voyons de l'infiniment petit aujourd'hui.
Or, je précise dans l'article que le troisième état de la matière est luminescent avant l'invisibilité ( le premier étant stable, le second étant instable ). Avant que de conclure "CQFD", emporté que nous serions par une séduction précipitée, il est nécessaire d'imaginer la fréquence d'un rotor tournant à très haute vitesse. Outre le fait que ce rotor n'est pas freiné par son milieu environnant ( chambre de vide ), outre le fait que les effets gyroscopiques purement inertiels le maintiennent dans un référentiel spatial extrêmement stable, induisant même en soi un phénomène "d'antigravité" ( effet freesbee ), outre le fait qu'il n'existe aucun contact avec toute autre matière en son centre puisqu'il serait évidé ( inutilité et même existence de contraintes dans le cas d'un moyeu plein ), outre le fait qu'il produit des champs électromagnétiques à haute énergie, le rotor est un merveilleux émetteur de fréquences...relayé par le cristal...

Présentons une hypothèse. Soit un diamètre de rotor de 5 mètres, la circonférence est de 15,7 mètres. A 300 000 000 mètres/seconde ( vitesse de la lumière ), vitesse limite supposée ( nous parlerons du dilemme de l'énergie infinie pour une masse infinie un peu plus tard ), notre fréquence est d'environ 19 mégahertz (ou 19 millions de tours/seconde).
C'est extrêmement faible en terme de fréquence mais très élévé en tours/seconde. Pour mémoire, le rotor de Podkletnov tournait à 5 000 tours/minute soit 230 000 fois moins vite pour une taille plus de dix fois inférieure. En revanche, en doublant notre rotor par un autre qui tourne en sens inverse et en disposant des centaines de segments d'aimants radiaux sur les deux rotors superposés, les aimants radiaux ayant une épaisseur, par exemple, d'un centimètre sur la circonférence, on obtient : 15 700 x 19 = 298 300 Mhz que l'on multiplie à nouveau par 15 700 ( deuxième rotor ), soit une fréquence de : 4 683 310 000 Ghz, c'est-à-dire près de 4,6 millions de gigahertz. Soit, encore, une information tous les 4,6 10-18 seconde.

Il "suffit" de diminuer ce chiffre d'un facteur de cent ( soit 1 % de la vitesse-lumière ) pour s'apercevoir que nous atteignons dix fois notre limite actuelle d'observation. Donc, nos progrès en matière de mesure vont rapidement confirmer ou infirmer cette hypothèse de disparition matérielle et rendre compte de la réalité des quantas de temps. Et puisque nous ne sommes qu'à 1 % de la vitesse de la lumière, l'énergie nécessaire ne croit pas de façon inconsidérée la masse des corps atomiques du rotor.
L'explosion du rotor, que l'on pourrait prévoir dûe à la force centrifuge ainsi générée, pourrait être évitée d'une part par la structure même ( pureté ) du matériau utilisé et l'action du tore évoquée plus bas. Enfin, selon ma vision, les atomes se transformant en ondes à partir d'un certain seuil vibratoire ( voir plus haut la fréquence de rupture ), la nature corpusculaire des atomes n'a plus à être maintenue telle quelle, et, ce, progressivement de la périphérie jusqu'au centre du rotor à mesure que celui-ci accélère ( le rotor diminuerait donc à vue d'oeil ), émettant, du même coup, une puissante lumière ( ce que nous voyons au centre inférieur des soucoupes ).

Pour le reste du vaisseau, on peut supposer que le cristal ( sorte de quartz ) aligne les fréquences harmoniques. Il est entendu, et il ne faut pas l'oublier, qu'en augmentant les fréquences, on augmente l'apparition des quantas temporels dans la théorie qui nous intéresse, augmentant, par la même occasion la masse d'information accessible et, par voie de conséquence, l'énergie plus immédiatement disponible qui y est attachée, sachant, encore une fois, que l'espace se contracte en même temps ( dilemme actuel de l'observation de l'infiniment petit ). Le plus agaçant, il faut l'avouer, est que plus on regarde dans l'infiniment petit, plus justement il le devient ( équivalence espace vs temps ).

Ceci nous conduit à évoquer le paradoxe de Fermi. Ce dernier avait tout à fait raison d'opposer à l'idée de l'hypothèse de la présence d'extraterrestres sur Terre, venus du confin de l'univers, celle des distances "infranchissables" du cosmos, dès lors que nous restons enfermés dans un référentiel spatial non compressible. Selon ce paradoxe, soit les ET sont déjà là, soit ils ne peuvent en aucun cas y être. Dans le premier cas, nous les aurions déjà vus depuis longtemps, ce qui ne semble pas être le cas pour lui ( ah bon ? ). A la lumière de la relativité absolue selon laquelle l'information structure l'espace-temps et inversement, l'espace se contracte à mesure que la densité de temps augmente. Pour les ET l'univers est "ridiculement" petit s'ils dilatent "considérablement" le temps. Je gage qu'ils ne le peuvent pas tous dans toutes les gammes de dilatation...ce qui expliquerait, entre autres, des comportements forts distincts de leur part ( ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier ).

Ils ne peuvent nous apparaître que s'ils en décident, c'est-à-dire que s'ils changent d'espace-temps en réduisant leur densité temporelle. Cette réduction se fait nécessairement au prix d'une perte considérable de quantas temporels et donc d'informations par une accélération négative du rotor. Leur matérialisation est donc une forme de "sacrifice" de leur degré de liberté ( ce terme étant souvent attribué aux avatars ). On peut comprendre qu'ils ne se précipitent pas pour nous serrer la main, des fois qu'on leur y mettent des menottes. Pourtant, c'est, je le crois, ce qu'ils acceptent de faire ( sacrifier des quantas temporels ) pour prélever des "échantillons" plus aisément observables par ce moyen, ou, plus rarement, pour des contacts physiques directs avec ceux dont ils savent que le risque est nul ou presque ( étude psychique et comportementale ). Les moins "doués" d'entre eux doivent tout de même se faire surprendre de temps en temps. Il y a fort à parier que le plus simple, pour eux, est de capter nos signaux psychiques ( hautes fréquences ) et rester tranquillement "là" où ils se trouvent ( désolé pour cette digression ).

Pour en revenir aux distances astronomiques, réputées infranchissables, le paradoxe de Fermi est probablement le plus simple des paradoxes à lever et à comprendre puisque ces distances ( univers à 15 milliards d'années-lumière ) n'ont de valeur que dans notre espace-temps ( voir la théorie des triangles inversés pour laquelle "plus il y a de temps, moins il y a d'espace" ). On sait depuis 1905 ( relativité restreinte ) que l'espace et le temps sont indiscossiables. Or, en introduisant le temps tridimensionnel, l'impact sur la géométrie espace-temps est évident, la notion de quantas temporels venant éclairer cette relation : pour chaque apparition de quantum temporel disparaît un "quantum" spatial ( car il faut bien introduire aussi cette notion ). On pourrait exprimer ceci par Qt ( quantum de temps ) et Qe ( quantum d'espace ). Nous aurions alors une relation du type :
Qt = 1 / Qe.
Et inversement, tout comme la relation qui unit fréquence et longueur d'onde. Or, ceci n'est pas tout à fait vrai en ce sens qu'il y a discontinuité. Donc, cette relation ne peut être valable que dans une fonction discrète ( discontinue ) ( voir le texte initial ). Dans ce cas, nous aurions une limite
x Qt > 1 / y Qe, où x et y sont deux indices de maxima de l'espace-temps considéré. De proche en proche, nous définirions des x1, 2,...n Qt et des y1,2,...n Qe où n serait un espace-temps particulier. Cette algèbre d'un nouveau genre doit, il est vrai, être filtré par d'experts mathématiciens.

Nous avons dit que l'univers est fractal ( échelles d'espaces sans transitions linéaires ). Il est intéressant, pour le moins, de relier les variations d'espace et de temps dans chacun des espace-temps. En effet, nous pourrions appeler "tension", le phénomène par lequel, dans un espace-temps déterminé, on voit une variation de quantas temporels, et ses corrolaires masse / énergie, dans un même référentiel spatial ( comme celui qu'on étudie en physique classique ), ou inversement avec un même nombre de quantas temporels pour une variation d'espace. C'est ainsi qu'apparaissent les notions d'énergies potentielle et cinétique propres à chaque espace-temps ( mécanique céleste, mécanique classique, biologie, chimie, électronique, etc ). Il serait probablement extrêmement séduisant de rapprocher cette notion de "tension" au sein d'un même espace-temps, avec celle de "tenseur d'Einstein" qui, du coup, verrait ses applications multipliées par autant d'espace-temps discontinus.

Je voudrais évoquer un instant la nature de l'antimatière dont beaucoup y voient la manne énergétique idéale. A l'instar de Richard Feynman, physicien, qui avait vu dans l'antimatière l'expression d'une remontée de temps ( flèche du temps inversée ) par la matière, je crois probable cette possibilité. Feynman a, il est vrai, fait marche arrière. Toutefois, il méconnaissait la théorie du temps tridimensionnel à laquelle nous pouvons rattacher l'idée suivante : au-delà d'un certain écoulement du temps ( densité temporelle ), les quantas sont si rapprochés ( car nombreux ) que l'information pourrait circuler en sens inverse à la flèche naturelle de notre espace-temps. Cet écoulement inversé des informations ( masse / énergie) se fait "normalement" sous forme d'ondes, non matérialisées par des particules. Or, il semble exister un état limite de la matière, rendue cohérente, capable de remonter ainsi le temps. Cela est bref, et même très bref ( on parle de millième de seconde ).

A la manière du courant électrique qui circule non pas physiquement ( les électrons ne se déplacent que très peu ) mais de manière ondulatoire ( transmission de chocs ), les informations ( dont celles des états de la matière ) peuvent circuler à contre-courant, ceci étant à rapprocher, en parallèle, des fluctuations thermodynamiques entropiques submillimétriques. Nous savons tous qu'en deçà de certaines valeurs, la cause et l'effet sont indiscernables en MQ, autrement dit, l'écoulement du temps, lorsqu'il est très dense, va influencer l'ordre d'apparition des phénomènes sans le moins du monde aller en contradiction avec les lois classiques car elles n'appartiennent pas au même espace-temps. En mécanique classique les quantas temporels sont très espacés et la matière suit des lois déterministes. Au contraire, en MQ, la matière suit des lois indéterministes, mais...statistiques. Il faut se souvenir que la logique MQ est contre-intuitive. Une fois acceptée celle du temps tridimensionnel, les effets de ce dernier sont largement apparents. Du coup, la MQ redevient plus intuitive, surtout si l'on y ajoute la notion de transport d'informations chère au Pr autrichien Zellinger ( orthographe incertaine ).

Ainsi, donc, je prends comme hypothèse que les charges électroniques et protoniques de notre espace-temps pourraient refléter la flèche du temps, flèche suivie par la matière dans certains espaces-temps contraints dont le nôtre, par un manque de quantas de temps trop grand ( comptés en milliards ). On pourrait ainsi supposer, en première approximation, que l'antimatière est l'expression de la matière qui va en sens inverse, et que l'on ne peut maîtriser que dans un champ électromagnétique puissant, lequel évite que "deux trains se percutent sur la même voie", le champ magnétique lui-même, n'ayant que très peu à voir avec le temps. Il faut noter que la production d'antimatière, qui, du reste, est notoirement furtive, est ridiculement faible par rapport à la matière environnante ( on parle de record avec seulement 50 000 atomes d'antimatière lorsqu'autour il y en a des milliards de milliards ).

La rencontre de la matière et de l'antimatière produit une énergie colossale puisqu'elle correspond, selon moi, à la compression instantanée de deux espace-temps à flèche opposée qui s'annihilent. On pourrait dire que c'est l'énergie du Présent, qui lorsqu'elle est réduite habituellement à un seul quantum de temps ( lorsque l'onde passe par sa phase neutre ) est très faible, ou trop rapide ( là encore ). Dans le cas de l'antimatière, on pourrait avoir à faire à des paquets de Présent matérialisé, du fait d'un grand nombre relatif de quantas ( qui d'habitude s'écoulent les uns après les autres ) se rencontrant instantanément, puisque de façon opposée. En d'autres termes, ce sont deux vecteurs d'énergie ( admissibles dans le temps 3-D ) qui se "percutent" de front.

L'antimatière pourrait se trouver dans le tore des ovnis ! Celle-ci, protégée par un puissant champ électromagnétique, même en faible quantité, orbiterait à une vitesse vertigineuse et assurerait deux fonctions :

1.

maintenir la cohérence temporelle des particules du vaisseau ( fonction des accélérateurs de particules ).
2.

maintenir les ondes, une fois la matière "dématérialisée", dans l'enceinte du vaisseau, les contraignant ainsi à faire, si je puis dire, du sur place plutôt que de se perdre dans l'espace ou l'atmosphère. Ce phénomène pourrait s'expliquer par une mise en harmoniques "inverse" des ondes de la matière par les ondes d'antimatière ( les sinusoïdes se confondant, les unes dans un sens, les autres dans l'autre sens ). Ces ondes étant circonscrites, les propriétés particulaires restent à leur propriétaire ( le vaisseau ). J'avoue que cet aspect des choses est, pour l'heure, très spéculative puisque c'est une hypothèse sur une hypothèse.

Quoiqu'il en soit, la problématique de l'antimatière est celle de sa provenance. Or, les théories les plus exotiques ont cours, en passant, notamment par des univers parallèles qui se trouveraient "ailleurs"...mais où ? Cette vision des flèches temporelles opposées me semble bien plus correspondre à une logique cohérente sur la nature intrinsèque de l'univers multi-dimensionnel, qui embrasse le nôtre en propre, et ne rejette pas aux calendes grecques la découverte de mondes, par définition, inaccessibles. Les charges binaires ( positif / négatif ) correspondent parfaitement à la dualité du Sens du temps ( D-Time = "du passé au futur" et "du futur au passé" ). Je crois l'univers très cohérent et crois que l'entendement scientifique n'est pas un vain mot. La double tridimensionnalité de l'espace et du temps m'apparaît s'inscrire dans le génie de la Nature auquel nous sommes conviés à participer.

Pour conclure, la matérialité est une "simple" affaire d'espace-temps et de masse-énergie. Quatre piliers de la fondation universelle ! La question finale pourrait être : quel est le cinquième élément ?

TOUTE CRITIQUE DE CE TEXTE POURRAIT ETRE UTILE AUX COMMUNAUTES UFOLOGIQUES ET SCIENTIFIQUES.
MERCI A VOUS TOUS D'APPORTER VOS COMMENTAIRES ECLAIRES !

Mr. Green
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/10/2007 11:53:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 23/10/2007 12:51:16    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

au pif :
Éric Julien ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 23/10/2007 13:02:26    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Yessss ! Mr. Green
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
Venom
Membre d"honneur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2005
Messages: 2 726

MessagePosté le: 23/10/2007 13:41:35    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

C'est pas vrai... On n'en sera jamais débarrassé de ce bouffon?
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 23/10/2007 15:07:14    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Je n'connaissais pas, je découvre. C'est assez azimuté du carafon.

Il fait partie de ceux qui veulent absolument rendre possible les voyages supraluminiques, sous-entendu : 40 centimes le vortex, en plus.
(pas couteux de creuver l'espace-temps)
Or le paradoxe de Fermi est déjà assez paradoxal comme ça!

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
Cortex
Membre d"honneur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2007
Messages: 825

MessagePosté le: 23/10/2007 18:41:56    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Dommage que Maxbill soit passé avant moi sur le forum... Perso, quand j'ai lu "temps tridimensionnel" sur la première ligne, puis survolé le texte avec les occurrences de mots scientifiques employés à tous coins de phrase, je me suis dit "l'auteur de ce texte est Eric Julien !" Mr. Green
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Raptor Jesus : he went extinct for your sins.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Le vagabond
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 168

MessagePosté le: 23/10/2007 19:23:02    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Et c'est neuf ce texte Nemrod, ça sort d'où ?
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 23/10/2007 19:23:33    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Il a l'air connu, d'après vos réactions.
Via la presse ufologique historique ou simplement dans les discussions genre internet ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
lak
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2006
Messages: 850

MessagePosté le: 23/10/2007 19:48:50    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

maxbill a écrit:
au pif :
Éric Julien ?

Rien qu'avec "temps tridimensionnel" c'était facile... Smile
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le Mensonge peut faire le tour de la Terre le temps que la Vérité lace ses chaussures
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 23/10/2007 19:51:28    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Bonjour Maxbill,

Ici de la bonne lecture (sept pages !) sur l'excellent forum ADDS
http://www.audeladusecret.com/index.php?showtopic=779&st=0
Attention mal de crâne à prévoir (vitamine obligatoire) Mr. Green

Voici un des messages que j'avais alors posté pour le sieur Julien :

"Salut
Eric JULIEN :

QUOTE
« Néanmoins, pour aller un peu plus dans le détail, mes expériences ufologiques et paranormales me conduisent aujourd'hui à affirmer que la nature du temps (tridimensionnel, fractal et discret) ébranle toutes les conceptions classiques de la science. Je montre par exemple que la manquante de l'univers ne manque pas ! Que le Big Bang n'a jamais eu lieu. Que la masse des particules est une illusion. Que le "vide" n'est qu'un problème d'échelle fractale. Que l'atome est effectivement indivisible. etc. Là où nous voyons de l'énergie, il s'agit en fait d'un différentiel temporel fractal. En maîtrisant l'écoulement du temps, les ET ont la capacité de réaliser toutes les prouesses qui leur sont attribuées. Nous vivons alors dans l'illusion d'un écoulement temporel particulier. Le niveau fractal de cet écoulement conditionne l'existence même de la causalité dont se sert la science toute entière. C'est pourquoi la causalité est variable et que, par conséquent, les équations ont une limite explicative puisqu'elles sont fondées sur des relations causales. »



MEDIOCRE TERRIEN :
Fort bien. Commençons donc par là !
N’étant pas plus scientifique que mon voisin de palier, je serai le plus primaire possible. Pardonnez à l’humble chercheur qui...ne trouve jamais !
Vous parlez d’expériences ufologiques d’une part, puis paranormales ensuite. J’ai parfaitement compris que vous liez les deux. Certainement un peu trop facilement, mais cela n’a aucune espèce d’importance en soi. Acceptons d’emblée cette filiation. D’ailleurs Sider ne fait rien d’autre et j’avoue humblement que je ne suis donc guère surpris du fait.
Lorsque le terme « expérience » est employé, je sous-entends « observation ». Ai-je bien compris ?
Si j’entre un tantinet dans cette lumière, ma curiosité naturelle est piquée derechef et mon intellect me dicte « Essaie d’en savoir plus » ! Ah, le coquin !
Possible ?

Ensuite, vous n’êtes certainement pas dupe, (le contraire me décevrait fortement), mais vouloir ébranler les conceptions n’a rien de vraiment nouveau. Nous restons bien dans le style « contacté » ici*. Les révélations sous-entendues sont importantes, mais difficiles à diffuser.. Prenons donc votre première tentative (excusez du terme) : je cite
QUOTE
« Je montre par exemple que la manquante de l'univers ne manque pas ! ».

J’aime cette phrase...vide de sens. Où alors, je ne comprends vraiment rien à rien. Sans désirer un roman, pourrais-je en savoir plus ?
Refaire le bing-bang avec des mots n’est pas aisé, je le concède. Il s’agit surtout d’un débat encore actuel dont l’absence de la plupart des composantes...se fait cruellement sentir. Rien de bien nouveau en somme. En deux mots, voir phrases, je ne vois rien qui mette en cause les recherches actuelles. Seriez-vous de ceux qui manquerait une marche en dissimulant la « vérité » ? De peur que le bouleversement qui en résulterait ne vous retombe sur la conscience ? Donc ?

Puis
QUOTE
« Que la masse des particules est une illusion. Que le "vide" n'est qu'un problème d'échelle fractale. »

Fractale dites-vous : dans le sens mathématique donc, la détermination des figures reposent sur le principe de la fragmentation. Comment quantifier le vide ou lui donner une échelle, même fractale ?
Si les particules (lesquelles ?) ont des masses illusoires quelle est donc la recette pour appréhender scientifiquement cette notion ? Une foi provenant du...vide ?
Comprenez bien et n’y voyez nulle offense, mais comment avouer à ma dulcinée que la chaise sur laquelle elle est adorablement assise est composée de particules dont la masse est illusoire ? Sur ce coup, et prenant brutalement conscience de la chose, ne risque-t-elle pas une rencontre brutale de son fessier avec un sol toujours rude dans ces moments là ? Vous savez certainement que l’esprit est coquin à ses heures. Mieux vaut ménager sa sensibilité. Existe-il donc un déterminant logique permettant une compréhension (même mentale) des faits ?


QUOTE
« Là où nous voyons de l'énergie, il s'agit en fait d'un différentiel temporel fractal. »
Et en plus clair ? Pour faire mouvoir (où pour ce qui est « existence » de ce temporel) ne faudrait-il pas une forme d’énergie ?

Pour conclure (provisoirement ?) ce dernier extrait particulièrement éloquent :
QUOTE
« C'est pourquoi la causalité est variable et que, par conséquent, les équations ont une limite explicative puisqu'elles sont fondées sur des relations causales. »

Ici la définition est tout aussi ardue que celle du dictionnaire ! Et c’est peu dire ! Donc « cause à effet » (dans le contexte de votre phrase = interdépendance ?) variable impliquant fatalement que nos connaissances mathématiques sont manifestement très limitées (ainsi que ce qui en découle !) du fait que la relation mise en jeu ne serait que des rapports de...cause à effet ?
Pas simple et surtout manifestement d’ordre idiosyncrasique.
Au final :
QUOTE
Comme je ne sais pas encore quelle dose scientifique chacun est prêt à assimiler, je me contenterai de ces formules simplistes.

Ne présagez pas des facultés des uns ou des autres. Je vous assure que vous seriez surpris. A contrario, il est vrai que des formulations plus simplistes seraient les bienvenues.

Et j’écourte ici.
Vous voyez, je n’ose aller plus loin. J’ai peur de vous ennuyez à la longue avec mes réflexions à deux balles. Si vos ET désirent de nous, pauvres humains, un crédit à leurs venues, encore nous faudrait-il des éléments moins fractales justement et surtout emplis de bon sens.
Bien entendu, je n’affirme rien non plus. Comme déjà explicité par ailleurs sur ce forum, chacun tente plus ou moins maladroitement de cimenter sa propre pierre et s’ériger ainsi un barrage illusoire sur ses (mé) connaissances. (Pas mal non ?). Sérieux, que la science ne soit pas immuable n’a rien d’une révélation. Et comme j’aurais pu surenchérir sur un autre topique, je conclurai :
« Tu vois ma chère, ça c’est de l’évolution à la Darwin »
Et d’objecter : « Une évolution ? Une révolution Darling » !
A vous lire

Marius (dit aussi Simplet )
* Je peux, si vous le désirez, énumérer quelques constances de la composante « Contacté ». "

Pour le reste je te laisse découvrir....


- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
lak
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2006
Messages: 850

MessagePosté le: 23/10/2007 20:06:48    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

j'ai bien rigolé en relisant ce topic sur ADDS...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le Mensonge peut faire le tour de la Terre le temps que la Vérité lace ses chaussures
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 23/10/2007 21:07:56    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Merci Marius de l'info,
et de ce passage cité, Shocked il est grave lui !!
Tout ce qui me met en colère s'y trouve, c'est rare, si je lis je vais vouloir lui rentrer dedans...

Bien parlé Marius.

J'y vois des points communs avec JPP par exemple, mais en beaucoup plus paranormal (bouh ça je comprendrais jamais).
Tout ça se trouve dans la Science-Fiction bien connue! Il y a un manque d'imagination incroyable, à la fin! Neutral

Tout ce qu'il raconte sur le temps, c'est délire. Par exemple, mais surtout ça. Typique (gourou-curé).
Comme tu le sous-entends, il ne doit pas être si "dupe" de sa folie contaminante.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
flashy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 24/10/2007 08:38:43    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Citation:
Ici de la bonne lecture (sept pages !)
http://www.audeladusecret.com/index.php?showtopic=779&st=0
Attention mal de crâne à prévoir (vitamine obligatoire)


Je comprends pourquoi ma base de données est blindée... comme une baudruche qui éclate

Tu sais sur quel forum il est de retour ? Histoire de se marrer un peu...
Revenir en haut
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 24/10/2007 09:56:23    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Il a réouvert un site je crois, il ne supporte pas qu'on ne parle pas de lui alors il a trouvé un nouveau truc pour que ça se fasse.
Sinon il pose ses bouses partout où il le pourra, la finalité c'est qu'on parle de lui ...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
sophocle
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2005
Messages: 105

MessagePosté le: 24/10/2007 10:25:35    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Citation
Citation:
Nous savons que le temps de Planck ( 10-43 seconde ) est une déduction mathématique. Nous n'en sommes donc qu'à mi-parcours, si je puis dire.


Bien entendu que c’est une déduction mathématique, puisque jamais personne n’est allé à ce niveau. Aucun instrument, nous permet de voir ce qui se passe, à cette échelle, on peut juste sans cesse améliorer les appareils de mesure, mais rien ne prouve qu’on puisse atteindre ce niveau autrement que d’une manière mathématique. Mr. Green

citation
Citation:
Je subbodore que là se trouve la dématérialisation de la matière, instantanée certes, mais dématérialisation tout de même.


De toute façon ça ne coûte rien de subodorer comme il le dit si bien, ce sont de pures spéculations non vérifiables. de quoi devenir fou


Au sujet des ovnis, ce qui ce passe au niveau quantique ne ce produit pas forcément au niveau macroscopique. Si bien que ces spéculations sont purement et simplement des élucubrations.
Et comme le disait un membre du forum (Maxbill) bravo, ça c'est top ! certains auteurs de SF, vont plus loin et font mieux et toc !

Sophocle comme un diable qui sort de sa boîte
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 24/10/2007 11:02:22    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

sophocle a écrit:
Citation
Citation:
Nous savons que le temps de Planck ( 10-43 seconde ) est une déduction mathématique. Nous n'en sommes donc qu'à mi-parcours, si je puis dire.


Bien entendu que c’est une déduction mathématique, puisque jamais personne n’est allé à ce niveau. Aucun instrument, nous permet de voir ce qui se passe, à cette échelle, on peut juste sans cesse améliorer les appareils de mesure, mais rien ne prouve qu’on puisse atteindre ce niveau autrement que d’une manière mathématique. Mr. Green

Voui mais attention, il ne faut pas oublier que la constante de plank, le quantum d'action, a été déterminée par l'expérience! Ce n'est pas une déduction mathématique en l'air. Ca représente une limite "ultime" pour la MQ, c'est tout : il est sûr qu'à cette échelle l'action physique n'a plus aucun sens. Mr. Green

ça sinifie seulement que nos concepts ("temps", "espace", "vitesse" etc.) ne sont plus opérationnels. ça ne signifie surtout pas qu'on peut faire la nique à l'espace temps Rolling Eyes ça pourrait bien même signifier exactement le contraire!
-> C'est justement là le blème, certains n'arrivent pas à admettre qu'on est bel et bien définitivement enfermé dans notre bulle de causalité.
C'est un peu le refus de la mort quelque part.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
sophocle
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2005
Messages: 105

MessagePosté le: 24/10/2007 12:03:04    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Maxbill a écrit
Citation:
Voui mais attention, il ne faut pas oublier que la constante de plank, le quantum d'action, a été déterminée par l'expérience! Ce n'est pas une déduction mathématique en l'air. Ca représente une limite "ultime" pour la MQ, c'est tout : il est sûr qu'à cette échelle l'action physique n'a plus aucun sens.


Entièrement d’accord avec toi sur la constante de Planck, cela n’en constitue pas moins la limite en distance en dessous de laquelle on ne peut pas descendre. Elle a été déterminée mathématiquement, au-delà de cette limite c’est le flou artistique.
Voir à ce sujet avant le big bang des Bogdanov, malgré que ce soit un livre controversé, il n’en reste pas moins qu’ils essaient d’esquisser un paysage de ce que l’on peut voir en dessous de la distance de Planck, as-tu lu le livre ?


Maxbill a écrit
Citation:
ça sinifie seulement que nos concepts ("temps", "espace", "vitesse" etc.) ne sont plus opérationnels. ça ne signifie surtout pas qu'on peut faire la nique à l'espace temps ça pourrait bien même signifier exactement le contraire!
-> C'est justement là le blème, certains n'arrivent pas à admettre qu'on est bel et bien définitivement enfermé dans notre bulle de causalité.
C'est un peu le refus de la mort quelque part.



Au-delà de cette limite, les voyants passent au rouge tout s’affole et c’est difficile de s’y retrouver, tout évolue dans une soupe quantique inqualifiable Wink D’ailleurs les études dans ce domaine, ne sont pas encore très nonbreuses


Sophocle
Revenir en haut
zetman
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2006
Messages: 76

MessagePosté le: 24/10/2007 15:19:23    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Ah ah, mon rico ! Enfin voilà du très très lourd ! Les believers du net peuvent aller se rhabiller, le patron est de retour !

Franchement, il a pas bonne mine mon rico ?



Dites moi, il est vraiment de retour hein ? Pas de fausse joie !
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
C'était en pleine nuit à quatre heures du matin. Je suis sorti dans le jardin car j'avais une envie pressante, quand soudain ...
Revenir en haut
DAR
Membre d"honneur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 1 091

MessagePosté le: 24/10/2007 15:31:19    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Doit-on le considérer comme un simple escroc utilisant la thématique ovni et désireux de devenir un gourou, un peu à l'image de Claude Vorilhon ? Ou, contrairement à ce dernier qui maîtrise, est-il un peu barjo aussi ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les cas intéressants ne sont pas fiables et les cas fiables ne sont pas intéressants (Carl Sagan)
Revenir en haut
zetman
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2006
Messages: 76

MessagePosté le: 24/10/2007 15:47:40    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Pour moi c'est un vrai artiste, donc un fou. Ce qu'il raconte, il le croit, j'en suis persuadé. S'il ne croyait pas à ce qu'il disait ça ne prendrait pas cette dimension stratosphérique. Rico c'est next level, je mets quiconque au défi de l'imiter. Je t'aime
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
C'était en pleine nuit à quatre heures du matin. Je suis sorti dans le jardin car j'avais une envie pressante, quand soudain ...
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 24/10/2007 16:39:03    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

A priori, du peu que j'ai lu en diagonal (ici), il pense réellement ce qu'il dit. La visite des ETs, c'est sûr. Ensuite, ses théories aussi mais dans une certaine mesure seulement non?, car il doit bien savoir qu'il colle des idées spéculatives (qui ne sont pas de lui, mais qu'il interprète). Alors à mon sens, comme la plupart des "croyants" (de tout poil), il y a surtout désir d'y croire, et il trouve un intéret à porter une influence sur les autres, voire une supériorité, ce qui n'est pas innocent.

C'est comme JP Petit et ses ummites : il y croit pour de bon ? ou c'est finalement une stratégie-fiction pour donner de l'épaisseur à ses théories ? Pour moi c'est impossible à déterminer, c'est éventuellement un drole de mélange des 2.

Neutral
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 24/10/2007 16:57:30    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

sophocle a écrit:
Entièrement d’accord avec toi sur la constante de Planck, cela n’en constitue pas moins la limite en distance en dessous de laquelle on ne peut pas descendre. Elle a été déterminée mathématiquement, au-delà de cette limite c’est le flou artistique.
Voir à ce sujet avant le big bang des Bogdanov, malgré que ce soit un livre controversé, il n’en reste pas moins qu’ils essaient d’esquisser un paysage de ce que l’on peut voir en dessous de la distance de Planck, as-tu lu le livre ?

Non, mais j'ai lu des commentaires, c'est pas bon du tout. Sophisme avec une certaine interprétation des fluctuations quantique, etc., qui existait déjà avant (rien d'original donc), et qui n'est pas d'actualité à mon sens. La encore il y a une embrouille avec la notion de temps, une embrouille totale. Ca n'est pas si simple en physique leur notion de temps : par contre il y a une notion qui semble correspondre beaucoup plus profondément à une réalité physique (dommage pour mr Julien), c'est le "principe de causalité". Wink
(même les anti-particules suivent rigoureusement le sens de cette flèche, c'est dire !)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
marius
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2005
Messages: 2 588
Localisation: vosges

MessagePosté le: 24/10/2007 18:19:03    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Bonjour,

Pour rebondir sur ce que dit maxbill a propos de science-fiction. J'avais à l'époque soulevé cela :

QUOTE
... l'effet Casimir (pourquoi faut-il en passer par des pressions radiatives harmoniques pour l'obtenir), sur la nature intrinsèque de l'énergie, sur la nature intrinsèque de la masse à l'échelle quantique au regard des effets relativistes,...QUOTE

Nécessairement amputé, acceptez mes excuses
Lire DER MANN, DER DIE ZEIT BETROG de Ernst Vlcek. Traduit par "L'homme qui trompa le temps". Cette petite nouvelle fait une relation avec les pressions radiatives harmoniques et "la nature" de l'énergie en lui associant les couleurs.
Je n'ose vous dire la date de parution
Mr. Green

Salut Zetman ! Il a pas une carie là devant ? Si, si regarde bien !
Mes amitiès.

Marius
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi et toc !
A VOCE RIVOLTA
Dit Monsieur 5% (+ ou -)
Revenir en haut
maxbill
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2007
Messages: 1 008
Localisation: Nice (France)

MessagePosté le: 24/10/2007 22:09:18    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

marius a écrit:
Je n'ose vous dire la date de parution
Mr. Green

Impec. Maître Capello dit :

Je t'adore Marius Allez on trinque !
rien à dire
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
MaxBill
Soyez bref. (Erik Satie)
Revenir en haut
Le vagabond
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2007
Messages: 168

MessagePosté le: 25/10/2007 00:17:42    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Je ne sais toujours pas d'où est sorti ce texte, mais il a été mis sur le fait de sa petite tromperie lui, non ? (selon mes infos) Alors pourquoi il surenchérit ? Il y a des clients ? Neutral

Sinon, pas certain qu'il soit convaincu, mais malin c'est certain... et niveau SF un peu plus chiant qu'Asimov.. Il cherche quoi ? Neutral


Chacun son truc CENSURE a commencé en chantant (réellement)



Pour rire (pas lui hein) mais ça me fait plaisir alors j'partage Mort de rire : http://www.dailymotion.com/relevance/search/CENSURE+music/video/xe8xl_CENSU…
Revenir en haut
Maya
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 71

MessagePosté le: 25/10/2007 08:13:08    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

euh...quel retour? Shocked

Désolée de vous freiner dans votre exaltation sur un éventuel retour du Messie

ce texte dâte de....2002 Mr. Green


http://perso.orange.fr/casar/JULIEN2.htm


Je t'offre des fleurs
Revenir en haut
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 25/10/2007 08:24:18    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Ha ben je préfèrre ça !
J'avais peu d'infos, et franchement les CENSURE d'éric julien je perd du temps avec, seulement pour en rire. Mort de rire
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
Maya
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 71

MessagePosté le: 25/10/2007 08:30:34    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Finalement, c'est dommage que ce ne soit pas son retour, on se marre bien avec Eric julien de quoi devenir fou Mort de chez mort de rire
Revenir en haut
Dam
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2006
Messages: 447
Localisation: 79500 Melle

MessagePosté le: 25/10/2007 08:31:20    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

NEM a écrit:
Sinon il pose ses bouses partout où il le pourra, la finalité c'est qu'on parle de lui ...

.. il faut bien que quelqu'un commence, alors dites du bien de vous, ça se dit,
ça se répète.. et on finit par ne plus savoir d'où ça vient . Mr. Green
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Une fois, j'ai cru que j'avais tort, mais en fait je m'étais trompé, et j'avais raison.. (°.°)
Revenir en haut
L'alchimiste
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2007
Messages: 29
Localisation: sud ouest

MessagePosté le: 25/10/2007 08:56:54    Sujet du message: Devinez qui est de retour ! Répondre en citant

Citation:
Finalement, c'est dommage que ce ne soit pas son retour, on se marre bien avec Eric julien


Oui sauf que ce malade, a fait angoisser des milliers de personnes avec ses délires en Mai 2006...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je vous salue bien bas.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/06/2017 19:17:28    Sujet du message: Devinez qui est de retour !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ufo-logic Index du Forum -> LES PERLES DE L'UFOLOGIE -> HUMOUR Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com