Ufo-logic Index du Forum

Ufo-logic
Forum d'étude pragmatique du phénomène OVNI, des météorites et d'autres phénomènes insolites

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Témoignage oculaire et estimation des distances

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ufo-logic Index du Forum -> TEMOIGNAGES -> LIENS PERMANENTS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rosetta
Nouveau venu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Avr 2005
Messages: 1 397

MessagePosté le: 07/02/2009 07:15:16    Sujet du message: Témoignage oculaire et estimation des distances Répondre en citant

http://psychotemoins.veille.inist.fr/spip.php?article321

Merci Buck pour ce lien fort intéressant.

Citation:
Les résultats de l’étude montrent également que plus la distance réelle avec la personne cible est élevée, moins les témoins prennent ensuite des décisions correctes dans une parade d’identification.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
L'abus d'ovni peut être dangereux pour la santé mentale.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/02/2009 07:15:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
NEMROD34
Membre distingué
Membre distingué

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2007
Messages: 4 634
Localisation: Béziers

MessagePosté le: 14/02/2009 11:26:48    Sujet du message: Témoignage oculaire et estimation des distances Répondre en citant

Notions générales [modifier]

L’œil considéré individuellement (vision monoculaire) fonctionne comme une lentille stigmatique qui fait correspondre à chaque point de l’espace du cône de vision un point sur la surface rétinienne.
Un même objet apparaît de façon différente à l’œil en fonction de 3 paramètres :
sa distance à l’œil
son excentration par rapport à l’axe du regard
son inclinaison dans les 3 directions
Un segment placé devant soi apparaît d’autant plus grand qu’il est proche, et qu’il se situe dans un plan perpendiculaire à l’axe du regard. Il apparaît d’autant plus courbe qu’il est proche, et qu’il est excentré par rapport à l’axe du regard.
Le processus cognitif par lequel le cerveau reconstruit mentalement dans l’espace les formes des objets perçus sur la surface de la rétine participe si étroitement à l’expérience visuelle qu’il demeure largement pré-conscient. On perçoit comme parallèles deux rails de train, alors qu’on constate bien sur une photographie que leurs lignes se rejoignent à l’horizon, et qu’elles sont toujours incurvées en cloche (vers l’intérieur).


A inclinaison constante, la dimension apparente d’un segment est fonction inverse de sa distance à l’œil
A distance constante, la dimension apparente d’un segment décroît tandis qu’augmente l’angle d’inclinaison du segment par rapport au plan perpendiculaire au regard
Tout segment de l’espace qui ne passe pas par le centre du regard apparaît courbé en perspective ; l’intensité de la courbure croît avec l’excentration.
De ces principes fondamentaux se déduisent des principes plus complexes pour les solides visibles. Par exemple :
Deux droites parallèles dans l’espace réel apparaissent en perspective comme des courbes en cloche convergeant vers le même point (qui peut être à l’intérieur comme à l’extérieur de l’ellipse visuelle).
Une surface carrée perpendiculaire à l’axe du regard dans le monde réel apparaît en perspective comme un quasi-trapèze dont aucun des angles n’est droit, et dont les cotés sont incurvés en cloche vers l’extérieur du regard.
Plus une surface carrée est proche (i.e. envahit le champ visuel), plus son apparence est déformée en terme d’angles et de courbures. Plus elle s’éloigne (i.e. rétrécit), plus elle prend l’apparence simple d’une projection euclidienne d’une espace sur un plan.
un cube dont aucune des faces n’est parallèle à l’axe du regard présente forcément 3 faces, dont aucun angle n’est droit, et dont les 9 arêtes visibles sont des courbes qui convergent 3 par 3 vers 3 points.


L’expression mathématique exacte de ces principes est évidemment très complexe. Elle l’est d’autant plus qu’on considère les propriétés de solides et non l’espace point par point. Même des notions en apparence simple comme la « distance d’un objet à l’œil » ou d’ « angle solide » d’une surface dans l’espace se révèlent particulièrement ardues voire inapplicables dès qu’on essaie de les employer avec rigueur. Ceci explique que la plupart des représentations graphiques qui cherchent à en rendre compte de la perspective visuelle soient desapproximations plus ou moins réalistes (voir photoréalisme), voire des conventions qui renoncent à un aspect ou à un autre de la réalité.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Perspective_(perception_visuelle)


- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/10/2017 04:40:03    Sujet du message: Témoignage oculaire et estimation des distances

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ufo-logic Index du Forum -> TEMOIGNAGES -> LIENS PERMANENTS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com